Photo 5 astuces pour ne pas se perdre en montagne ?

5 astuces pour ne pas se perdre en montagne ?

Partir en promenade en montagne peut vite tourner au calvaire quand l'itinéraire n'est pas bien indiqué. En effet, quiconque peut se perdre à un moment ou un autre dans sa vie de randonneur. Dans ce cas, il vous faut faire preuve d'intelligence, trouver vos réflexes de castor junior et réviser vos classiques de l'orientation.

5 astuces pratiques qui vous éviteront de vous perdre en montagne

1- Apprendre à lire une carte

La plupart des guides indiquent une bonne trajectoire de randonnée. Les itinéraires sont expliqués, la durée de parcours bien mesurée et ils précisent même le niveau de difficulté. Cependant, leurs indications ne sont pas toujours suffisantes et un GPS ne suffit pas pour connaitre votre position précise. C'est pour cette raison que la lecture d'une carte est importante avant toute sortie en montagne. Une bonne carte mentionne les courbes de niveau permettant de visualiser mentalement la forme du terrain :

  • Les creux,
  • Les bosses,
  • Les montagnes,
  • Les vallées.

2- S'arrêter quand vous êtes désorienté

Continuer alors que vous êtes totalement désorienté est la meilleure façon de vous perdre complètement. Dès que le doute s'installe, arrêtez-vous pour faire le point. Ne continuez pas en vous persuadant que la carte est fausse ou que vous ne vous êtes pas trompé sous prétexte que vous n'avez pas envie de rebrousser chemin. La meilleure chose à faire serait de vous arrêter et de bien observer la carte en vous servant de vos connaissances en orientation.

3- Toujours avoir la quadrature du cercle sur soi : GPS, carte, boussole et alti

Après avoir acheté votre quadrature en ligne, emmenez-la partout où vous allez. Ces quatre éléments sont indispensables pendant une randonnée pédestre. Un GPS peut se perdre, les piles peuvent flancher, sans oublier que 95 % des utilisateurs ne savent pas s'en servir. C'est pourquoi il faut toujours avoir une carte sur soi. Il en va de même pour la montre altimètre qui est souvent équipé d'une boussole. Un randonneur sérieux emporterait même un altimètre à aiguille et une bonne boussole.

4- Savoir lire un GPS

Le GPS portable est un outil assez difficile à utiliser et qui requiert énormément de pratique. Certes, dans des cas d'extrême urgence, il faut savoir rejoindre un point précis grâce au GPS. La fonction « go To » est la première à connaitre à tout prix. Il faut calculer les coordonnées de votre cible sur la carte. Heureusement, pour ceux qui ne savent pas s'en servir, les GPS mis en vente sur Chullanka et auprès de la plupart des sites spécialisés sont livrés avec un mode d'emploi. Cela dit, rien ne vaut une manipulation rapide pour être sûr de son coup.

5- Ne partez pas la tête baissée

Avant le grand départ, il faut prendre de soin de bien se repérer. Où se situe exactement le village dans les vallées ? Cherchez des points de repère intermédiaire comme une église, une rivière, etc. Évitez surtout de suivre bêtement votre intuition. Même si la carte et la boussole vous font défaut, fiez-vous à votre intuition. En effet, avoir des œillères est une belle façon de vous perdre.